lundi 28 janvier 2013

Bel Ami, Guy De Maupassant. Ta reum.

En cette période festive de réunions parents/professeurs dont nous attendons une avalanche de nouvelles réjouissantes, kiffons le céfran.

Bel-ami oui c’est bien lui ami a baboua mdrrr trop j’ai la kiffance d’aladdin le renard du désert qui chope sa zouz jasmina sur un tapis volant et pas en volant un tapis comme les p’tits srabs des batignolles le décès de barres !!!! bel-ami c’est un p’tit pavé kiletran signé tonton maumau le romancier qui pète sa malaria littéraire c’est l’ascenseur social toi-même tu vas piger vazi quel étage fdp ???!!! 3ème SOUS SOL c’est l’histoire de la viiiiiiiiiiiiiiiiiie le cycle éterneeeeeeeeeeeel loool ambiance simba à laval et tout le toutim le keum héros george du roy plus blédard que lui y a pas la vérité il revient du maroc mais pas à la coule casbah 5 étoiles et open-bar non plutôt ambiance john rambo à barbès c’était pas ma guerre magueule alors bon il zone en XXL dans ripa en mode la haine y a même kassovitz qui vient faire son kassos lool !! tonton duroy son problème c’est qu’il a pas de maille c’est la zermi sociale alors il sert sa p’tite doudoune parce qu’on se pèle les miches et il a le vague à l’âme c’est la lose intersidérale ambiance eminem dans sa caravane pourrie et BIM sans prévenir il tombe sur un bro qu’il a connu au régiment au maroc ils se tirent sur la nouille viteuf et puis l’autre l’invite à chiller chez lui parce qu’il a réussi dans le business success story merde mais là il voit que son poteau du régiment il est carrément rédac’ chef à 20Minutes qu’on distribue tous les matins à la sortie du TER TER grosse hallu surtout que son poto il a une gow pas dégueulasse résultat comme il a pas de race le p’tit georgy il va chauffer la zouz du frère et bam 0 RDC on lui propose de gratter pour 20Minutes les mots croisés les p’tits sudokus qui font zizir et bander les joibours n’importe quoi mais un taf quoi c’est pas mal tavu !!! le truc qui fait péter ses stats à georgy c’est sa p’tite gueule de BG poseur y a pas à chier c’est un onedirection il fait des duckface seul-tout dans le noir abusé !!! conséquemment du facteur BG il rencontre plein de gens et il enchaine les zouz en mode serial kéneur champion interrégional critérium de la teub et là BIM 2ème ÉTAGE il serre la gow du rédac-chef du parisien alors ça quelle surprise dis donc et après il écrit des tonnes de p’tit post sur le parisien style découvrez la carte en temps réel de tous les kebabs de ripa ou alors où acheter callof le moins cher ou encore le tapis roulant de montparnouze mythe ou réalité tu vois les p’tis délires négro !! et au moment où le p’tit georgibus il voudrait se poser pépère pour chiller avec sa bimbo BAM le retour de la chouchma intersidérale il se fait clasher par un gros babtou nazebroque parce qu’il l’a pas respecté alors georgy il dit ok connard on va faire asmeuk viens on se frappe demain matin prends ton gun et comme il est chaud à duke nukem il a réussi son duel c’est la classe atomique l’autre se détend direct il dit ok pardon j’ai du mal piger allez kiss !!! après ça BOUM 15ème ÉTAGE georges eddy badaboum il reprend sa p’tite life pépouze avec sa milf qui est super balaise elle lui dicte ses pures chroniques dans le parisien en fait c’est jack bauer et chloé c’est la tête et la teub mdrr les barres !!! et puis y a une putain de magouille politique le dernier juge que j’ai vu avait plus de vices que le dealer de ma rue alors le p’tit georgy ce gros rataï d’arriviste qui a pas de race il balance tout le monde ambiance batman le vengeur masqué susu !!! donc à la fin georgibus BAM 85ème ÉTAGE VUE PANORAMIQUE TOUR MONTPARNOUZE il est devenu le boss du tiéquar il serre ENCORE une autre zoulette cette fois c’est une mini-miss elle a 17 piges loool georgy il a peur de rien il vit le rêve à l’américaine en mode b2oba comme dans un clip de kmaro il a la zouz sexy sexy il a le biff il a le réseau les 30 millions de likes sur facebook il fait des p’tits checks avec jamel et omar sysy c’est la good life merde c’est la gérance ultime de l’ascenseur social à coup de bassin zoumzoum zen c’est le roman d’apprentissage les joies et les peines et les pines loool c’est bel-ami.

Très beau texte traduit par l'équipe de bolossdesbelleslettres.tumblr.com pour les bolos.

11 commentaires :

  1. Vous devriez aérer davantage votre copie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bolos est aéré d'office, il s'habille en hiver comme en été.

      Supprimer
  2. Mon dieu... Dans ma profonde dépravitude, je pensais à un tout autre BelAmi... Je suis honte et confusion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meuh nooooon, faut pas se mettre dans des états pareils!

      Supprimer
  3. 12 balles c'est encore trop pour les auteurs de cette immondice.

    Vouloir traduire un texte classique dans la langue vernaculaire du (très très) commun, c'est une chose. Seulement, il faut avoir un minimum de talent et surtout ne pas en faire un de ces déchets comme ceux que l'on entend un peu trop dans certains kartchiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du langage de bolos, j'avais prévenu.

      Supprimer
  4. J'ai pourtant largement passé la soixantaine , mais je trouve que ce texte est génial...Et contrairement à "koltchak91120", je pense que la langue qu'elle soit "vernaculaire" ou "classique", est une langue vivante qui se nourrit donc de la réalité...C'est un constat historique indéniable...
    Je ne sais pas ce que c'est un "bolo" (verlan de lobo...le loup ?), mais j'ai mis dans mes favoris le site "http://bolossdesbelleslettres.tumblr.com/"

    RépondreSupprimer
  5. Le latin du bas empire était une langue vivante qui se nourrissait de la "réalité". Tellement vivante qu'elle était à ce point infectée par le parler de la plèbe qu'elle en avait pardu toute précision. Or, la langue est l'épine dorsale d'un peuple et la précision de son vocabulaire est une des exigences qui permet d'être parfaitement compris sans ambiguïté, avec toutes les nuances que peut impliquer un discours. Ce n'est pas par hasard, si la décadence a commencé avec l'adoption de ce latin de garnison.

    Comparez donc le français utilisé par les journalistes contemporains et celui d'un Albert Londres par exemple. La pauvreté lexicale et syntaxique est patente. Même "Zazie dans le métro" est incroyablement plus créatif et poétique que la moindre bouse pondue par des auteurs comme Angot ou Despentes, pourtant adulées par une critique germanopratine qui a oublié depuis des lustres ce qu'écrire veut dire. Sur le plan de l'argot, langue vernaculaire par excellence de ceux qui se réclam(ai)ent de la marge, Simonin ou Audiard sont incomparables en regard de ce méchant essai présenté ici.

    Qu'on se comprenne bien. Ce n'est pas la tentative de transcription que je juge. Après tout, il y a eu de brillantes versions de fables de La Fontaine en argot, mais plutôt le pitoyable sabir utilisé. Parler de langage vivant pour désigner ce qui s'apparente pratiquement à un encéphalogramme plat, c'est avoir une drôle de conception de la langue.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons