lundi 19 août 2013

2025, l’odyssée de l'Elysée


Le gouvernement a fait sa rentrée politique aujourd'hui et les 37 ministres du gouvernement ont rendu leur devoir de vacances, cette année ils n'étaient pas trop difficile et même très amusant à faire à condition de s'y être mis un peu, disons qu'une heure par jour devait suffire.
Globalement je suis satisfait des membres du gouvernement, ils ont tous planché sur les futurs projets pour la France 2025 et je suis sûr qu'ils ont  tous présenté plein de choses bien pour nous, je n'ai pas encore corrigé les copies que je n'ai pas encore lu mais je leur fais confiance. Les billets de mes collègues blogueurs et mon petit doigt me disent que je suis dans le vrai.
Ce gouvernement a quand même le mérite d'essayer d'avoir une vision à long terme et ça change par rapport aux précédents qui cherchent, dit-on, encore des solutions pour 2007. Les plus "ambitieux" de la droite cherchent les solutions pour la semaine prochaine voire la Toussaint mais pas plus loin. S'ils avaient déjà fait quelques choses avant, on n'en serait pas là.
Le patron du MoDem, que l'on avait pas entendu depuis 1 an,  a estimé que le gouvernement "rêve éveillé", il n'a pas complètement tort puisque la France sort d'un vrai cauchemar et que lui s'y connait en coma politique, mais à la limite cela fait du bien de rêver un peu. Et puis penser à 2025 pour notre plus grand bonheur c'est toujours mieux que d'anticiper des hausses de tarifs d’électricité ou de gaz avec les potes comme Nicolas Sarkozy savait le faire, ou même de demander des brouettes de chômeurs aux entreprises du CAC40 après des élections présidentielles.
Certains parlent d'absence de cap ou de visions de madame Soleil? Et alors, c'est très bien qu'un gouvernement réfléchisse sans s'occuper de la bande d’incompétents qui rame en face. Il est facile de parler d'utopie et de critiquer la formule "zéro chômeurs" avec un ancien président qui laisse 1 millions de chômeurs en héritage, Roger Karoutchi devrait y penser avant d'aboyer bêtement. Harlem Désir a bien raison de dire que cet exercice de réflexion est autre chose que l'exemple du monarque Sarkozy qui ne voyait pas plus loin que le prochain SMS, et encore, avec des talonnettes.

La palme reste chez les commentateurs de blogs de droite réactionnaire, ils sont formidables de conneries plus grosses que les autres et l'on sent bien que les idées ultra-libérales des leaders de droite ont bien déteint dans leur petite tête de frustrés ringards et adeptes du "c'était mieux avant". Sur cet exercice 2025 moqué par nos flèches de chez ebuzzing nous retrouvons les horreurs créées par la gauche et la crainte du pire:

Les 35 heures , des droits sociaux et de l'assistanat sans contreparties, une incitation démagogique à l'irresponsabilité, une dévalorisation du travail de la réussite et de l'argent par de surcroit des bourgeois fonctionnaires qui n'ont que très peu de cals dans les mains. Du vent, de la provocation même alors que des tas de gens perdent leur travail et attendent des solutions pour maintenant.

La droite décomplexée et l'extrême-droite ont les militants qu'ils méritent, à l'image de leurs critiques médiatiques débiles, un vrai ramassis d'abrutis tout juste bons à écouter religieusement Karl Richter à Munich.

Sinon pour 2025 dans mon cas, au rythme où vont les exigences du Medef et les cadeaux aux grands patrons, il me restera pile-poil 6 ans de chômage avant la retraite.

2 commentaires :

  1. Valls pense peut-être à long terme, mais ça sent un peu le rance qu'il pense : http://www.liberation.fr/politiques/2013/08/19/valls-jette-un-froid-a-la-table-du-seminaire_925680

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais j'ai vu, je m'occuperais de son cas dans mon blog à baffes.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons