lundi 14 octobre 2013

Brignoles, la fermentation des partis




Des électeurs de gauche sont restés chez eux puisqu'il est difficile de faire la différence entre l'UMP et le FN. Ils n'étaient d'ailleurs pas venus au tour d'avant, puisque Hollande avait échoué à les convaincre. Avec 53% des suffrages et encore une abstention majoritaire (55%), un candidat frontiste l'avait donc emporté à Brignoles. [...] Au PS, on devrait s'interroger sur l'échec populaire du redressement en cours. Le Front républicain est mort ce soir. 

Je ne sais pas si on doit en rajouter sur le dos du PS mais dans l'ensemble je suis entièrement d'accord avec Sarkofrance.
Si l'issue du scrutin fut sans surprise, il n'y a malgré tout que la droite qui s'étonne de cette victoire du Front National, il suffit de voir les commentaires sur Twitter des deux frères pétards de l'UMP pour s'en rendre compte, comme d'habitude ils sont à la ramasse et ont la défaite amère. Quoiqu'ils en disent, à trop draguer les électeurs du FN, ceux-ci, écoeurés, ont préféré l'original à la copie, ça tombe bien c'était un vieux slogan du Front.
Je ne sais même pas si il faut se satisfaire ou pas de cette élection plus médiatique qu'autre chose pour mettre le nez des partis traditionnels dans leur caca. Je ne sais pas si il faut ou pas que le FN gagne des élections pour prouver l'incompétence de ce parti.
Quand je lis  Peltier, jeune girouette passée par tout les partis d’extrême-droite,  qui ose avec "le FN fait parfois un bon diagnostic, mais ne prescrit jamais les bons remèdes, son projet ne tient pas la route. Mme Le Pen ne fait qu'exploiter les peurs" ou quand je vois Copé tourner de l'oeil à la télé quand on lui demande de choisir entre un bulletin PS ou FN sur un second tour hypothétique, je me dis que l'UMP a mérité sa branlée. C'est l'UMP qui fait campagne pour le FN depuis plus d'un an, le Front républicain est mort écrivait Juan et il a bien raison, je ne voterais jamais pour ces enflures de l'UMP, qu'ils se démerdent.

Quant au gouvernement, il va falloir qu'il se pose d'urgence  les bonnes questions avant de se prendre une rouste aux prochaines élections parce que les seules sujets qui inquiètent les français sont le chômage et la baisse de pouvoir d'achat. Le chômage, l'injustice et les magouilles attisent la haine, j'entends de plus en plus de propos inimaginables depuis quelques temps de la part de proches, la droite a vérolé le pays en 10 ans (elle est à gerber depuis l'élection de François Hollande) et la gauche fait à peine mieux (primaires de pitres à Marseille). 
On n'est pas au bout de nos mauvaises surprises à ce rythme.


10 commentaires :

  1. "On n'est pas au bout de nos mauvaises surprises à ce rythme." Si ! Rassure-toi... A ce rythme, justement, ce ne sont plus des surprises...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai en fait, je ne suis pas surpris par le FN, je le suis plus par le sentiment d'inaction que donne le gouvernement.

      Supprimer
    2. Non. Les Français ne sont pas intéressés QUE par le chômage et le pouvoir d'achat.
      Vous pourrez le répéter des centaines de fois, ils s'intéresseront aussi à autre chose.
      à l'école de leurs enfants, par exemple, à leur collège, à leur formation professionnelle.
      à la santé, à celle de leur famille, à celle du grand-père à qui on ne trouve pas de maison de retraite et qui meurt à feu doux, muré dans son alzheimer. à celle du neveu autiste pour qui il n'y a pas de place en France et qu'on a envoyé dans un établissement en Belgique.
      aux idées, tiens. à nos libertés, à nos lois, à la poursuite du progrès,à la sauvegarde de ce qu'on a de mieux,à l'évolution de ce qui peut s'améliorer,
      au cousin pompier qui a reçu un caillou sur la tête et déprime beaucoup depuis.
      à la nièce qui a drôlement galéré pour devenir ingénieur, et qui a réussi.
      au nouveau boulanger qui, par chance, est meilleur que l'ancien, heureusement qu'il est là parce qu'il n'y a plus un seul petit commerce dans le village, sinon.
      au déferlement d'impôts qui lui donne envie de bosser moins pour donner moins.
      au quartier qu'il aimerait bien quitter pour que sa fille de quatorze ans ose se balader en robe d'été sans se faire harceler
      et à beaucoup d'autres choses.
      C'est risqué de penser qu'un peuple ne veut que bosser et consommer. Et injuste.

      Supprimer
    3. Je pense que tout le monde aimerait avoir un boulot avec une paye décente avant d'avoir un meilleur boulanger, avoir un travail est essentiel dans la vie, sans travail pas de vie sociale. L'argent ne fait pas le bonheur mais en avoir un peu facilite la vie.

      Supprimer
    4. Bien entendu, mais ce n'est pas QUE pour ces raisons que le vote d'extrême droite monte partout en Europe.
      Si vous continuez à répéter que le FN surfe sur la pauvreté, l'angoisse économique et que par manque de raisonnement les braves gens pas trop finauds (ou désespérés) concentrent leur mal-être sur des boucs émissaires désignés par de méchants fachos, c'est que vous ne voyez pas ce qui se préparait, ce qui est déjà est en train de se passer, à mon avis.

      Supprimer
    5. En fait j'en discutais ailleurs ce matin, la connerie distribuée sur petit écran y fait pour beaucoup. La personne qui vote FN parce que son voisin touche tellement d'allocations qu'il gagne plus que ses 5000 euros à lui n'est pas un facho nécessairement, c'est surtout un gros con.

      Supprimer
  2. ton dernier paragraphe est essentiel, il est du même tonneau que le dernier de mon billet, même si ça ne plait pas à tout le monde

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons