vendredi 11 octobre 2013

Le bal des faux-cul 2


Mercredi dernier j'évoquais ici-même l'attitude de faux-cul de François Fillon et de Nicolas Sarkozy, ces deux leaders de l'UMP concurrent pour la présidentielle 2017, si différent dans le style mais si proche dans la mentalité.
Hier soir j'ai tenté de regarder le débat politique dans l’émission "Des paroles et des actes", Jean-François Copé y était invité et j'avais pour une fois envie de l'écouter sur les sujets sensibles de l'actualité. Il avait, en quelques sortes, promis la fin de la langue de bois même si c'était à l'occasion de la sortie de son bouquin, tout est bon pour la promo, on pouvait aussi espérer, suite à la décadence morale de son parti à cause des casseroles de Sarkozy et des déclarations sulfureuses de Fillon sur le FN, que Jean-François Copé ne prennent plus les gens pour des cons et qu'il allait assumer la voie républicaine de l'UMP. Il parait qu'il avait pris un gros coup sur la tête mais en fait rien n'a changé.

Tout ce que j'ai entendu de ce chef de parti n'est que boniment, baratin, intox et discours de faux-cul, incapable d'assumer l’échec de la droite pendant ses dix ans de pouvoir, incapable de se rendre compte qu'il accuse le gouvernement de ne pas faire ce que son parti n'a jamais fait non plus, incapable de reconnaître que les hausses d'impôts ne concernent que les plus aisés, incapable de reconnaître qu'un militant sur deux de son parti est prêt à accepter un accord national avec le FN.

Malgré l'insistance de Pujadas qui pour une fois n'a pas tremblé Jean-François Copé n'a jamais voulu répondre sur le choix d'un vote en cas de duel FN/PS, il a du répondre une dizaine de fois à coté en mêlant le Front de Gauche, histoire de justifier le coté normal de l'extrême-droite dans le voisinage de l'UMP sur le ton devenu un grand classique "le PS a aussi ses extrêmes". 
Incapable et sans courage sur le sujet sensible Front National, Jean-François Copé  sait aussi que c'est dorénavant une partie de son fond de commerce, 44% des militants approuvant un rapprochement avec l’extrême-droite.
Ce type qui prétendait parler sans langue de bois est le plus grand faux-cul de la politique que j'ai vu depuis longtemps. Si j'étais militant de droite, j'aurais honte d'avoir un tel chef de parti.

5 commentaires :

  1. Réponses
    1. Non, je me suis arrêté assez tôt, entre le gars insupportable et la politique en général qui me fatigue j'ai préféré pour une fois me coucher de bonne heure.

      Supprimer
    2. je n'ai pas regardé tellement par avance je savais ce qu'il dirait et visiblement je ne me suis pas trompé

      Supprimer
    3. Tout à fait, il était finalement comme d'habitude, de mauvaise foi, sans surprise et agaçant.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons