lundi 26 janvier 2015

Chouette, une baston!



Ce matin l'Europe se réveille avec la gueule de bois mais ce n'est pas tout à fait pour les mêmes raisons à Francfort et à Athènes. Certains vont crier à la terreur rouge et vont craindre le retour de l'invasion des chars soviétiques, moi je suis content, nos eurocrates libéraux vont se les bouffer en essayant de comprendre pourquoi l'austérité ne plait pas au petit peuple malgré son effet apaisant à ceux qui s'en foutent plein les poches avec la crise. 
Mon ami Sarkofrance écrivait ce matin que la victoire de Syriza est une belle et grande nouvelle, une victoire de la politique contre la Banque. Je suis d'accord même si je suis un peu moins optimiste que lui, quoiqu'il pense lui aussi que rien n’est gagné, loin de là. Par contre tout ce qui peut titiller nos banques qui nous tuent depuis 2008 est assez jouissif, ce n’est pas une claque, mais un coup de boule contre une austérité mise en place pour rembourser un surendettement souscrit principalement auprès de banques européennes. Voilà, pas mieux.
D'ailleurs l'effet a été immédiat, l'euro a chuté net à son plus bas niveau après l'annonce de la victoire du parti de gauche radicale Syriza aux législatives et  Jean-Claude Juncker, qui avait osé mettre en garde les gueux de l’électorat grec contre les conséquences d’un mauvais résultat électoral doit avoir quelques soucis gastriques ce matin.

Qu'ils trinquent ensemble, à la dette!

6 commentaires :

  1. Imposer l'austérité à un pays qui aurait du faire faillite en bon et du forme c'est l'opposé du libéralisme mais bon...

    Pour le reste on verra, ce qui m'emmerde c'est que si la dette de la Grèce est annulé ou restructuré, c'est nous qui allons payé... Déja qu'on paye pour les erreurs et les mensonges de leur gouvernement (et des notres ceci dit)...

    Je comprends les Allemands qui après les efforts qu'ils ont fait pour leur réunification en ont marre de payer pour les autres.

    Le pb c'est que le Grèce n'aurait jamais du rentrer dans l'euro.

    RépondreSupprimer
  2. Après je trouve assez scandaleux tous les non-grecques qui se permettent un jugement sur une élection démocratique qui, finalement, ne les regarde pas.

    Les grecques font ce qu'ils veulent, je leur demande juste d'assumer les conséquence de leurs votes. et de ne pas nous faire porter LEUR responsabilité sur LEUR dette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. espèce de sexiste
      les allemaNDS et les grecQUES

      les féministes vont te tomber sur le rable

      Supprimer
    2. Vous avez raison, pardonnez moi, je suis encore sous l'emprise des stéréotypes bourgeois et genrés...

      Salaud que je suis...

      Supprimer
  3. On est mercredi et je n'ai pas répondu, bordel de grippe!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons