jeudi 17 avril 2014

Décompression et pressions

Tout va bien, je me demande pourquoi ce n'est pas comme ça toute l'année...
Heureusement, les copains des leftblogs tiennent la boutique, je pense fort à eux pendant que je médite (ma pression) en terrasse.

lundi 14 avril 2014

A Bola, A Bola et demi


Comme vous pouvez vous l'imaginer je me la coule douce au soleil depuis mes 17h de bagnole. Le soleil et la chaleur est au rendez-vous pour mon exil fiscal où je n'ai laissé que des dettes à mon banquier (smiley quand même s'il me lit).
A part ça ici je n'entends pas parler de Valls ni de Désir, la Sagres est toujours abordable et le wifi est aussi toujours disponible dans mon bar préféré, donc tout va bien. Ah si, la tempête qui a sévi en Europe il y a quelques semaines a fait des sacrés dégâts sur la plage, c'est assez impressionnant. Je ne crois pas que je vais pouvoir me baigner, de toutes façons, au nord du Portugal, l'eau est à 5 degrés été comme hiver.

samedi 12 avril 2014

Chasseurs d'héritiers



Chaque année en France, plus de dix mille personnes décèdent sans parent connu ni testament. L'État hérite alors de l'intégralité des biens du défunt. À moins qu'un "chasseur d'héritiers" ne mette la main sur un héritier légal. Entre analyse minutieuse des dossiers et course-poursuite, pour sa première investigation, Lélio enquête sur le meurtre d'un baron, lié à la disparition d'un tableau...

Un dernier billet pour la route avec ce premier tome d'une enquête se passant dans le Paris occupé des années 40, Lélio le héros de l'histoire, détective et aventurier enquête sur le passé de ses clients. Une belle bande dessinée à acheter d'urgence d'autant plus que l'excellent dessinateur Guillaume Tavernier est un bon copain à moi.
Un dernier billet donc, avant les quelques 1700 km que je vais me taper dans quelques heures pour partir en vacances au pays de l'austérité absolue, en espérant qu'il reste encore un peu de chorizo et de bière fraîche quand même.

Une BD de Nicolas Jarry et Guillaume Tavernier  chez Delcourt - 2014

vendredi 11 avril 2014

L'immortel réactionnaire


Le célèbre philosophe Alain Finkielkraut a donc brillamment été élu à l'Académie française dès le premier tour hier malgré la polémique par 16 voix sur 28, tel une élection municipale de Levallois. L'auteur de l'essai à succès chez les réactionnaires sur l’identité nationale et l’immigration "L'Identité malheureuse" prend le fauteuil de Félicien Marceau, immortel finalement décédé en 2012, sa première mission sera d'enregistrer et d'étudier toutes les variations de tournures de son expression favorite quand il débat à la télévision, le célèbre "Taisez-vous" qu'il adresse à tout ceux qu'il emmerde. Critique de la modernité et pourfendeur du politiquement correct mais à droite toute, il sera chez lui à l'Académie Française aux cotés des personnalités marquantes de la vie culturelle et du vieux punk rebelle Jean d'Ormesson qui n'a même pas de téléphone, secrétaires perpétuelles de l'institution fondée en 1635 par Richelieu. Ses proches amis de combat lui adressent leurs félicitations républicaines.


mercredi 9 avril 2014

Lendemain de Valls


Ne comptez pas sur moi pour faire un bilan du discours de politique générale de Manuel Valls, je n'ai écouté que les résumés des spécialistes à la radio et d'autres le feront mieux que moi mais je  retiendrais la phrase suivante:
"Trop de souffrance, pas assez d’espérance, telle est la situation de la France "
Il a raison et la faute en résulte largement aux quinquennats précédents, les parlementaires de l'opposition qui ont passé 47 minutes à vociférer comme des ânes à chaque phrase de Manuel Valls l'ont trop vite oublié. Moi je n'oublie pas que le mandat de François Hollande ressemble de plus en plus à une grande opération reconstruction de la France et les quelques critiques entendues de la part du porte-parole centriste et de  celui de l'UMP me font dire que ces gens ne servent à rien, ils sont capables de donner un avis sur deux ans de gouvernement socialiste devant les micros et après avoir été mauvais pendant 10 ans de droite.
Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a été le premier à aboyer devant les médias, un peu comme ses congénères plus tôt dans l'assemblée, il juge l'autorité politique de Manuel Valls "profondément atteinte", lui-même incapable de tenir ses troupes. Selon lui, la majorité a mené une politique très loin des préoccupations des Français mais que connaît-il de la préoccupation des français qui en ont peut-être ras-le-cul de cette dernière décennie  de promesses bidons, de "travailler plus pour gagner plus".
Christian Jacob et ses collègues  feraient mieux d'écouter Henri Guaino quand il appelle les membres de son parti à sortir des "idées simplistes". Voilà, des idées simplistes d'un parti politique de simplet, beau résumé de l'UMP.

mardi 8 avril 2014

La confiance règne


A une petite demi-heure du discours de politique générale du nouveau Premier ministre de combat, les commentaires étaient déjà nombreux dans la matinée de la part des principaux leaders politiques de droite et de gauche, Jean-Vincent Placé, que j'ai entendu sur France Info ce matin était quasiment rigolard et attendait surement avec impatience le buffet d'après discours.
Donc Manuel Valls n'a encore rien dit mais tout le monde a un avis, le PS s'affiche confiant et l''UMP est déjà sceptique, ces derniers ont raison de gagner du temps, c'est toujours en commençant par la fin qu'on termine le plus vite. De toutes façons, Jean-François Copé avait décidé la semaine dernière dans l'euphorie des municipales que l'UMP était le seul parti politique du monde capable de sauver la France de la catastrophe (hors présidence Sarkozy et Chirac). "De ce que nous savons, rien n'encourage d'accorder notre confiance au gouvernement", estimait ce matin le prix Nobel de l'avis sur tout Brice Hortefeux
La seule réaction intelligente entendue de la part de la droite   après la nomination de Manuel Valls à Matignon était celle de François Fillon qui avait souhaité une bonne chance et de la réussite à Manuel Valls parce qu'il ne souhaite pas l'échec de son pays. Je ne pense pas qu'il a eu depuis un avis sur un discours qu'il n'a pas encore entendu. François Fillon a du boulot à propos des finances de l'UMP et du léger désaccord avec Jean-François Copé.
La gauche n'a pas d'autre choix que de faire confiance au gouvernement puisqu'il n'y a pas grand chose d'autres à faire après la déroute électorale. Le Premier ministre aborde d'ailleurs cette après-midi avec "beaucoup de sérénité et beaucoup de détermination".
Tant mieux, moi aussi je suis serein et confiant, encore 3 jours et je me tire en vacances.

Réformes chocs pour salaires chics


Selon le baromètre économique de Viavoice, cabinet de consultants en opinion et en activation,  pour HEC cela sonne comme une évidence, presque une Lapalissade, les cadres seraient plus optimistes et souhaiteraient plus de réformes chocs. Il faut dire que pour eux tout va bien dans le meilleur des mondes, ils entrevoient des signes d'amélioration économique dans la zone euro qui entraînent une forte hausse de leur moral, les dividendes et autres primes de fin d'année tombent pendant que les salariés besogneux triment pour eux.
Le directeur de Viavoice nous explique que le niveau du moral dont on se demande comment il se mesure est symbolique puisqu'il correspond au meilleur score enregistré depuis la crise de la dette de l'été 2011 et les cadres sont du coup plus nombreux à tabler sur une amélioration du niveau de vie en France. C'est sans doute bon signe pour eux mais personnellement je ne vois aucune amélioration et mon niveau de vie est en constante baisse. Les accords de compétitivité signés par des syndicats bienveillants dans certaines grosses boites comme la mienne imposent des sacrifices aux salariés (et leur départ si possible pour atteindre les objectifs) pendant que les hauts cadres s'en mettent plein les poches, il y a ceux qui rament et à qui on explique que c'est la crise et qu'il n'y a pas d'argent et que ce serait bien de trouver un travail ailleurs et ceux qui en ont toujours plus.  Les cadres plaident d'ailleurs pour de véritables changements capables de donner un nouvel élan à la France, en gros les cadeaux fait aux patrons ne suffisent pas encore, ils veulent plus de compétitivité, mot qui veut dire délocalisation chez des indiens payés à coup de trique et un changement total de politique en France, diminuer encore les droits des salariés et les virer plus facilement. La belle vie comme chantait Sacha Distel.
Je ne sais pas si ils seront écoutés par le gouvernement mais je sais que l'ultra-libéralisme est en train de nous bouffer, les gens comme ceux de HEC sont complètement déconnectés de la réalité et ne pensent qu'à court terme, le temps d'obtenir la prochaine grosse prime d'objectif de fin d'année. Pour moi, cette année c'est encore la bulle parce que la boite ne gagne toujours pas  assez d'argent pour nos chers actionnaires et pourtant nous sommes de moins en moins nombreux pour faire le boulot. Ça devient pesant leur connerie.

dimanche 6 avril 2014

[Pin-Up] Krista Kaos



Il va falloir vraiment que je visite la Californie un jour! Krista Kaos est originaire d'Oakland en face à San Francisco, il n'y a visiblement pas que des geeks là-bas!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
PageRank Actuel Classement Top Blogs Twingly BlogRank Licence Creative Commons