mardi 4 octobre 2011

Le petit Jean-Louis n'est pas rentré de son plein gré


C'est le Parisien que le dit, Nicolas Sarkozy a tout fait pour le remettre dans le rang et qu'il réintègre la grande maison UMP.

Lundi à l’Elysée, devant ses conseillers, Nicolas Sarkozy savourait son plaisir après le retrait de Jean-Louis Borloo, dont la possible candidature devenait chez lui une vraie fixation! La première bonne nouvelle depuis des semaines.
« Le président est très zen, ravi, mais pas euphorique », témoigne un proche. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’Elysée n’a pas ménagé sa peine pour dissuader Borloo. « C’est un travail de sape, de longue haleine. On a fait le job! » raconte un conseiller.

Déjà à l'école, le petit Jean-Louis fut bridé, ce n'était vraiment pas sa fête. On raconte même qu'un jour, son professeur de français l'avait interrogé assez sèchement, ça l'avait traumatisé. Retour en arrière:
- Toi Jean-Louis, cite-moi quelques verbes du 1er groupe !
Jean-Louis, un peu le joyeux drille de la classe, répond :
- Rencontrer, appeler, inviter, accepter, embrasser, déshabiller, caresser, coucher...
Et le professeur tout furieux le coupe dans son élan et lui dit :
- Si tu oses le verbe pénétrer je te donne zéro !!!
Alors Jean-Louis résigné continu malgré tout:
- Décourager, débander, rhabiller, raccompagner, énerver, rentrer, masturber.

Il parait que le fils du professeur est conseiller à l'Elysée.

2 commentaires :

  1. Vider, siffler, écluser, étancher, assécher, essuyer, avaler, s'en jeter, se cuiter et picoler cor' et encor' et encor'

    La cuite, c'est autant que je veux. Sans me laisser emmerder par une campagne électorale.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons