lundi 6 février 2012

Stoppons les patrons voyous feat. Jacques Prévert

[...] Mais sur Paris endormi, une grande lueur s'étale, une grande lueur grimpe sur la tour, une lumière toute crue, c'est la lanterne du bordel capitaliste, avec le nom du taulier qui brille dans la nuit, Citroën, Citroën c'est le nom d'un petit homme, un petit homme avec des chiffres dans  la tête, un petit homme avec un drôle de regard derrière son lorgnon, un petit homme qui ne connaît qu'une seule chanson, toujours la même, bénéfice net, une chanson avec des chiffres qui tournent en rond [...]

Poème contemporain au groupe Octobre (1930 -1937). André Citroën perdit des millions au casino et licencia tous les ouvriers des quais de Javel (là où se situait sa plus grosse entreprise). C'est Jacques Prévert lui-même qui dit son texte.

Citroën à l'époque, plein d'autres aujourd'hui, seul le chiffre compte comme dernièrement l'entreprise Tui France. Jamais depuis que Sarkozy est au pouvoir, à la plus grande satisfaction du Medef, les salariés n'ont été aussi mal considéré. Le plein emploi de Sarkozy n'existe pas, aujourd'hui on nous parle dans les entreprises de développement de son employabilité, un mot nouveau, à la mode dans les boites du CAC40, pour te flatter mais qui signifie dans la réalité de se préparer à faire la queue à Pôle Emploi si tu ne veux pas accepter être délocalisé. Le chantage à l'emploi, avec la complicité du Medef et l'aval de Sarkozy qui continuera sa politique s'il est encore élu. Il faut changer tout ça et stopper net ces patrons voyous qui s'en mettent plein les poches.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons