lundi 12 novembre 2012

C'est encore la faute aux 35 heures


"Les problèmes en France ne sont pas les Médecins pour moi. Ce sont les gens qui ne travaille que 35 heures par semaine et encore! Tous ces métiers font 36 heures d’affilées, et quand l'état les payent il faut voir la dette de l'état sur ces professions. Alors que les faignants eux sont payés et en plus ils sont toujours en grève. Alors si ils gagnent le triple ou plus, ce n'est pas la personne qui fait 35 heures qui va lui prendre le bouleau. Ne pas oublier la devise d'un ane on n'en fait pas un cheval de course!"

Le fanatique libéral dans toute sa splendeur qui s'excite en commentaires sur article de France Info sur la rébellion des médecins libéraux: il n'y a que lui qui bosse, les autres sont des feignasses. La grève des pigeons chirurgiens fait sortir le libéral de ses gonds et il fait des crises d’épilepsie, ses boyaux de la tête font des noeuds et il débite n'importe quoi. Il oublie que ses amis médecins libéraux vivent grâce au système de santé qui, lui, est "public". Tant pis pour lui, il ne sera jamais cheval de course.

Quand à moi, je suis feignant, je ne ferais pas plus de 35 heures par semaine dans piège à bagnards, mon patron se régale déjà assez sur moi et je vous emmerde.


8 commentaires :

  1. Réponses
    1. ouais, c'est vraiment pas le moment de nous faire un infarctus

      Supprimer
    2. Je n'ai pas suivi l'actualité mais les médecins étaient tous là chez moi.

      Supprimer
  2. Juste colère ! Moi aussi, ils me foutent les boules...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on ne les entendait pas tout ces nuisibles sous Talonnettes.

      Supprimer
  3. "Le Serment d'Hippocrate" transformé en "Serment d'Hypocrite"...Scandaleux, répugnant, indécent...Je ne trouve pas les mots pour qualifier cette action des "médecins libéraux"...
    Ils se gavent de l'argent de la Sécu, et ils veulent se payer encore plus sur la bête...Ils en ont rien à foutre que le smicard ira voir son banquier pour solliciter un "crédit révolver" pour payer les dépassements d'honoraires pour une opération, car le smicard en question n'aura pas envie de crever et sera prêt à tout pour survivre...
    Et que dire des jeunes médecins qui refusent "l'obligation" d'installation ? C'est leur droit car ils sont "libéraux", mais leur rémunération dépend de la collectivité par le biais de la Sécu...Il y a donc une mesure législative simple à prendre au nom de l'intérêt général et de la santé publique : ceux qui refusent "l'obligation d'installation" ne seront pas conventionnés et ils iront exercer leur activité libérale où bon leur semble...Voilà une mesure qu'un gouvernement de gauche s'honorerait de prendre !
    Quand je pense que quand j'étais gamin, j'ai été opéré des amygdales par le toubib de famille (et de campagne) dans ma ferme natale !

    RépondreSupprimer
  4. Il semble bien que tous les médecins ne soient pas d'accord entre eux. Certains praticiens hospitaliers critiquent vertement leurs collègues qui font grève. Et ceux-là triment comme des bêtes au tarif sécu, bien plus de 35h et l'état leur doit un pognon scandaleux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr. Le cardiologue que j'ai vu dernièrement pratiquait le tarif au centime près.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons