vendredi 7 février 2014

Les jeux de Sotchi dans la colle


La cérémonie d'ouverture des JO d'hiver va avoir lieu aujourd'hui à Sotchi en Russie, un coin que personne ne connaissait avant que le Comité international olympique décide d'offrir les jeux à Vladimir Poutine après quelques centaines d'heures de repas d'affaire et quelques paquets de dollars en dessous de table. Il parait que c'est une "perle" sur la mer Noire. Ma consoeur Elooooody (et ses 5 anneaux olympiques) revient sur la charge violente de Poutine contre les homosexuels de ce pays mais exemplaire pour les militants de la Manif pour tous de chez nous. Elle revient aussi sur les conditions dans lesquels ces jeux ont été construit avec des expulsions obtenues parfois par la menace sous couvert d'une loi 310 votée expressément à la Douma. Tout doit être beau devant le monde entier, le Caucase n'est pas que le trafic de Kalachnikov, la mafia ou les putes.
Le cas d'Alexeï Kravets,  entendu ce matin à la radio, révèle que la démocratie façon Poutine n'est qu'une illusion, les jeux ne seront pas un bon souvenir pour tout le monde, surtout pour lui, sa maison face à la mer et qui était toute sa vie a été détruite pour laisser la place à un beau parking de plusieurs étages. Il n'a pas voulu partir, la somme proposée en dédommagement par les autorités était trop dérisoire, il a voulu lutter. Il est aujourd'hui quasiment à la rue avec son fils de 13 ans pendant que les membres du CIO se préparent à vider les caisses de champagne ce soir. Pour lui, les jeux lui rappellent qu'il n'a plus de maison, plus de famille et que sa vie est complètement détruite. Son seul espoir désormais reste la Cour européenne des Droits de l'Homme, on imagine l’inquiétude des autorités.
Entre cette misère vécue par une partie de la population, la répression, la discriminations en raison de l'orientation sexuelle, le recours à la torture et aux mauvais traitements pour ceux qui la ramène, le béton et le saccage écologique, la Russie a gagné une première médaille, celle des Jeux les plus coûteux de l'histoire et de la corruption. Mardi dernier, Thomas Bach, patron du CIO, s'en félicitait quelque part puisqu'il a encensé Vladimir Poutine, grand ordonnateur de ces magnifiques Jeux Olympiques 2014.

2 commentaires :

  1. Rien n'a changé depuis les romains : du pain et des jeux pour amuser (abuser) le bas peuple..
    Plus c'est gros, plus ça passe. Quelle mascarade.
    Quel gachis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute cette corruption et cette démesure (37 milliards!) est assez gerbante.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons