jeudi 3 juillet 2014

Application du théorème de Pasqua


Après le succès du show télévisé de Nicolas Sarkozy au journal télévisé de TF1 hier soir, il est bon de rappeler la trame utilisée pour son interview de la dernière chance:

1 – Se présenter comme ancien chef de l’Etat et donc comme une victime.
2 – Récupérer le mouvement corporatiste des avocats.
3 – Instiller le doute.
4 – Désigner le gouvernement de la Diktatur Socialisss comme le coupable.

C'est simple et désormais ce que l'on appelle le théorème de Pasqua (ancien parrain des Hauts-de-Seine) est une règle d'or utilisée dans les médias par les plus grands truands de la politique. Pour le détail des quatre points listés ci-dessus, veuillez consulter le blog de Jean-Jacques Urvoas
Il est conseillé d'ajouter quelques petits plus, comme l'effet visuel dramatique en parlant face à la caméra avec un faux air de martyr de la justice ou de jouer sur la peur du complot, qui peuvent se révéler très efficaces sur certaines personnes prêtes à tout gober par naïveté ou par fanatisme. Evidement il est aussi conseillé de ne pas abuser de la méthode au risque de finir définitivement tricard de la politique.
D'ailleurs j'ai bien peur que la prestation d'hier soir de notre Berlusconi à nous le  fasse plutôt passer pour un vulgaire voleur de mobylettes pris en flagrant délit qu'à une vraie victime d'une injustice.


3 commentaires :

  1. Copé aussi s'est inspiré de Pasqua ! => http://dozoneparody.wordpress.com/2014/03/14/cope-lapprenti-guignolo/ ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep! Un vrai mentor à l'UMP ce cher Pasqua.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons