Les non-souchiens brillaient par leur absence

Ce n'est pas moi qui le dit mais Alain Finkielkraut la nouvelle idole du peuple pur sur la Radio de la Communauté Juive de Paris. Je n'étais pas aux obsèques de Johnny Hallyday veuillez m'excusez mais je n'ai vu aucune raison d'y aller, je n'aimais pas ce qu'il faisait et je ne le l'idolâtrais pas. 
Non mais oh, pourquoi pas aller aux obsèques de Jean-Luc Lahaye ou de Michel Sardou pendant qu'on y est...
La récupération de la cérémonie religieuse par l'extrême droite et l'extase qu'elle procure sur ces derniers est pitoyable, et Alain Finkielkraut devient bon pour l'asile.


Commentaires

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Posts les plus consultés de ce blog

100 km à la ronde

La machine à faire des rébus

Manche à couilles