dimanche 19 mai 2013

Ce n'est pas demain la fin de l'homophobie





Il est difficile d’arrêter net un train sur sa lancée… Sauf à lui faire achever sa course dans le fracas. Le fracas, c’est ce que promettent les opposants au mariage pour tous au lendemain de la promulgation, par le président de la République, de cette loi contre laquelle ils se battent depuis huit mois.

Le mariage pour tous promulgué et la première cérémonie prévue le 29 mai ne signifient pas la fin de l'homophobie en France, j'ai même l'impression que cela ne va pas s'arranger en écoutant les discours de salafistes catholiques de Mme Boutin qui s'est définitivement mise à l'écart de la République.
Qu'on soit pour ou contre la loi est loi et il faut la respecter, contrairement à ces intégristes qui font croire que la France est derrière eux parce cette loi divise les français, la majorité de ces français ont compris, je pense, qu'enfin tout les français sont à égalité de droit sur le mariage et plus encore.
Malgré tout, les Civitas et autres énervés continuent à entretenir l'homophobie et certains élus vont même jusqu'à, éventuellement, enfreindre la loi si un cas de mariage entre homosexuels se présente dans leur emploi du temps.
L'homophobie a encore de beaux jours devant elle,  je crois que je n'ai jamais entendu autant de remarque s désagréables sur les "pédés" que dernièrement et contrairement à ce que pense mon ami Bembelly, cet ignoble monsieur Goux n'a pas complètement tort , même si à la base le commentaire laissé chez Nicolas était plus provocant que sérieux, quand il affirme que ce n'est pas demain la veille que deux homosexuels vont se tenir la main dans les cités de banlieue. Les salafistes en babouche Adidas qui essayent de maintenir un semblant d'ordre dans ces cités ne sont particulièrement connus pour être tolérant et je suis prêt à parier que deux hommes traversant les Francs-Moisins de Saint-Denis ne font pas 10 mn sans se prendre une caillasse sur le coin de la gueule.
Et aujourd'hui, enfin depuis huit mois maintenant, ce sont des intégristes catholiques ou de la fameuse droite décomplexée qui ramènent cette intolérance dans Paris, les mêmes qui avec leurs opérations saucissons pinards pestaient contre les prières musulmanes dans la rue, les mêmes qui prient avec leur petites bougies ou qui frappent des policiers comme au Panthéon et qui appellent presque à la révolution au nom de la morale de l'église.
Avec tout ces débiles, on en a malheureusement pas fini avec l'homophobie.

9 commentaires :

  1. Ce que tu dis n'est pas faux. Ce qui est condamnable, c'est ce réflexe impulsif d'aller chercher chez les autres les raisons pour justifier ce qu'on ne veut pas condamner: l'homophobie visible de ces dernières semaines suite aux actions des ManifPourTous.

    La banlieue n'est pas rose certes, mais aucun fait actuel ne justifie cette désobligeante remarque. Que chacun s'occupe de ses homophobes.
    L'homophobie de la banlieue ne peut être caution à celle des beaux quartiers. Ce réflexe identitaire de pointer du doigt les autres n'est plus tolérable.

    Pour le reste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "le commentaire laissé chez Nicolas était plus provocant que sérieux. Non, provocant , sérieux ET grave. Ce sont des propos racistes et discriminatoires. Notre "amitiés" pour Didier Goux ne peut souffrir de complaisance sur des sujets aussi graves. On a quitté eBuzzing pour ne pas cautionner l'exposition gratuite de cette "liberté de parole en notre compagnie. Et, DG est coutumier du fait.

      À chacun sa "liberté de conscience"...
      _Alain BEMBELLY_

      Supprimer
  2. Bembelly: "Que chacun s'occupe de ses homophobes."
    Non. Il n'y a pas de territoires avec des chefs et leur police. Nous sommes dans le même pays, tout le monde est concerné.

    L'association "le Refuge" s'occupe des jeunes homosexuels en danger, ou tout simplement mis à la porte de chez eux.

    L'écrasante majorité de ces jeunes vient des banlieues.
    Et les manifestants anti-mariage gay, tout cathos, réacs et ce que vous voudrez, n'ont jamais appelé à tuer les homosexuels, ni à les violenter, ce qui n'est pas le cas dans les mosquées où l'on invoque le Saint Coran pour leur infliger mille tortures. Il faudrait, en effet, s'en occuper. L'Ancien Testament n'était pas tendre avec les Sodomites, mais les cathos les plus virulents ne parlent pas de "casser du pédé" alors que c'est le cas avec les tenants d'un islam au ras de la charia. Il y a quand même une nuance importante.
    Alors, vous trouverez toujours quelques cas d'intolérance affreuse dans dans les beaux quartiers, mais c'est dans les banlieues surtout qu'il y a du boulot pour faire évoluer les mentalités et appliquer les lois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez les Charles-Hubert de Versailles ou de Saint-Nicolas du Chardonnay ça ne doit pas être bien différent.

      Supprimer
  3. Merde, Suzanne m'a piqué mon com' ! En effet, je trouve curieuse (et très savoureuse en ce qu'elle dit réellement) cette phrase de Bembelly qu'elle cite. Il y aurait donc "nous" et "eux" ? Mince ! moi qui croyait qu'on était tous des Français copies conformes…

    D'autre part (là, je m'adresse plus directement au taulier), je trouve encore plus savoureux, depuis quelque temps, ce respect quasi religieux que les progressistes de tous poils affichent haut et fort pour la LOI.

    Il y a peu (et encore aujourd'hui, pour peu qu'on prononce le mot magique : Vichy), c'étaient les mêmes qui proclamaient fièrement le "devoir de désobéissance" face aux éventuelles lois "scélérates". N'y aurait-y point là comme un léger défaut d'incohérence ? À moins qu'il ne s'agisse d'un soupçon de mauvaise foi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois que je vous défend un peu merde alors!
      Bon personnellement je n'ai pas de soucis avec les lois, je les respecte, elle sont votées démocratiquement dans un pays de liberté, nous ne sommes pas chez Poutine ici.

      Supprimer
  4. Quant à la fameuse "homophobie", s'il y a eu une chose susceptible de la raviver, dernièrement, c'est bien l'instauration du mariage guignol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, pour ceux qui ont un gros problème avec les homosexuels.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons