lundi 8 décembre 2014

La pseudo-guerre des crèches



Je n'ai pas trop suivi l'actualité ce week-end mais je sais que Noël approche et que j'ai eu le temps de m'engueuler (gentiment) avec des vilains sarkozystes à la fin d'un repas de famille. Forcément, qui dit Noël dit crèche dans beaucoup de famille, la mienne y compris, ça plaît à ma maman qui s'amuse tous les ans à en faire une pour ses petits enfants.
L'histoire de la crèche démontée du conseil général de Vendée fait beaucoup de bruit à droite puisque NKM, nouvellement vice-présidente déléguée de l'UMP, qui ne savait pas quoi dire a eu son mot à dire sur cette affaire d'un niveau international pour un parti qui essaye toujours de draguer son aile droite. Son commentaire assez rigolo sur une décision ridicule de l’extrême laïcité et validée par la justice montre le niveau en-dessous de tout de la droite actuelle. "On n'a pas à faire succéder à des guerres de religion des guerres de laïcité" va énormément plaire aux plus virulents des militants, ceux qui avaient bien lancé leur propre gueguerre religieuse pendant les Manif pour Tous. Jusqu'à maintenant aucun cadre de l'UMP ne s'était plein de la présence de Civitas et de l'Opus Deï à leur coté dans leurs combats contre le mariage pour tous et les hérétiques homosexuels.
Personnellement je me fous de cette décision même si elle est plutôt logique, ceux qui veulent voir des jolies crèches qui n'ont rien à faire dans des bâtiments administratifs n'ont qu'à aller à l'église, c'est la vraie place des crèches de Noël après tout.

4 commentaires :

  1. Pareil. Je m'en fous. Le sujet de mon prochain billet tourne autour des gauchistes qui gueulent contre le travail le dimanche issu de tradition religieuses et pas d'acquis sociaux et contre les crèches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep, j'ai lu. C'est vrai qu'il y a pas mal d'incohérence, j'ai lu que le patron de Carrefour était contre le travail du dimanche. Enfin, surtout au tarif horaire du dimanche à mon avis.

      Supprimer
    2. Bah. On ne peut pas être contre le travail du dimanche et pour le fait qu'il soit payé double. Question de cohérence. Donc je suis contre le travail du dimanche et contre le fait qu'il soit payé double, d'autant que les bistros y échappent déjà. La double paye doit etre laissée dans les domaines où le travail du dimanche est indispensable (transport, sécurité,...).

      Supprimer
  2. C'est juste de la guéguerre à la con. Il y a chez ceux qui mettent ostentatoirement des crèches dans les lieux publics une provocation assez gamine pas si catholique ou identitaire qu'on pourrait le croire. Je me souviens d'un débat sur mon blog, où les chauds défenseurs des crèches étalées partout partout n'étaient même pas au courant des traditions basiques dont ils prétendaient s'inspirer, allant jusqu'à accuser les méchants musulmans de voler les petits jésus sur leur paille, puisqu'on ne les voyait pas dans les crèches exposées... sans savoir que le petit Jésus est mis dans le berceau à minuit la nuit de Noël... C'est un symbole religieux sur lequel les laïques les plus purs et durs pourraient fermer les yeux, parce que ça ne nuit à personne et que ça fait plaisir aux enfants et à leurs aïeux. Ce n'est pas du prosélytisme. Si le catholicisme n'avait rien de mieux pour rassembler ses troupes et affuter leur foi, on pourrait dire adieu à cette religion.
    Imaginons un instant que les musulmans de chez nous, pour célébrer l'Aïd, décident que le sacrifice du mouton, le sang qui coule pour de vrai, tout ça, peut se transformer en fête un peu moins sanglante, et qu'on mette des statuettes, des santons, des affiches représentant des moutons, un peu partout, ou demandent pour ce jour l'autorisation de prières publiques. (comme il y a des processions catholiques publiques) Qui irait se battre contre ça ? Pas moi en tout cas.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons