mardi 27 décembre 2016

Chambre mortuaire



Cette année est assez impressionnante en nombre de célébrités mortes, elle avait presque commencé avec le décès de Lemmy Kilmister, dieu du rock'n'roll, même si c'était trois jours avant la fin de 2015, et ça c'est enchaîné avec David Bowie pour ne plus s'arrêter et jusqu'à Claude Gensac aujourd'hui. Il reste quatre jours, nous pouvons nous attendre à tout mais il est étonnant de constater que d'autres célébrités, les moins intéressantes d'ailleurs, en quasi mort cérébrale soient toujours visibles à la télévision. La vie est injuste, parfois.
L'année 2016 est une année spéciale et si les décès raisonnent un peu plus pour moi c'est que c'était aussi l'année de mon père, libéré de toutes les galères et de toute la peine du monde qui l’empêcher de pouvoir vivre normalement. Le corps humain est tellement bien fait et tellement compliqué qu'un simple dysfonctionnement d'organe engendre des complications chez le voisin qui lui-même passe la patate chaude à son voisin. Il n'en pouvait plus et il était temps que ça se termine, je l'ai vu soulagé, apaisé et presque heureux, pour son dernier jour après avoir vu ses proches réunis une dernière fois. 
Foutue année que cette cuvée 2016.

6 commentaires :

  1. Peut-être serez-vous d'accord avec ceci :

    http://www.marianne.net/elie-pense/joyeux-voeux-peu-paradoxaux-nouvel-an-100248882.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais mon paternel n'a pas choisi, c'est la maladie qui a décidé.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Un peu oui, sauf pour les kilomètres en vélo, j'ai pété les scores.

      Supprimer
  3. Et pendant ce temps là, Kev Adams est toujours vivant...

    Monde de merde...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons