Dernière galette




Hier soir je me suis couché empli de nostalgie. Jean-Pierre Marielle, grande figure du cinéma, acteur charismatique à la voix incroyable et à l'élégance qui se fait rare, était un de ceux qui me garantissaient des belles soirées devant ma télévision bombée. 

Il avait dit un jour "lorsqu'on tourne un navet, on pense à la viande que l'on pourra acheter avec le cachet. Et ça passe bien, je n'ai pas l'estomac délicat.", il avait raison même je n'ai pas le souvenir d'avoir vu un seul nanar avec lui.

Commentaires

  1. Les scènes de cul du ciné actuel te donnent qu’une envie: te barrer… Avec celle là, tu restes jusqu’à la fin...

    RépondreSupprimer
  2. ...du vrai cul avec des poils autour !!

    RépondreSupprimer
  3. Ça fleure bon le maroilles avec Marielle.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Posts les plus consultés de ce blog

La machine à faire des rébus

100 km à la ronde

Merci Anne pour ce moment