mardi 31 juillet 2012

Avant je roulais en Peugeot

L'automobile va mal en France et pourtant ça bouchonne de plus en plus, elle nous passionne, nous indiffère ou nous agace mais à part ceux qui ont une station de métro en bas de chez eux, nous en avons tous besoin. L'ami Juan nous lance une séquence nostalgie en nous demandant "Et tes premières voitures, c’était quoi?"

Et bien pour moi, hasard de l'actualité, mes quatre premières voitures étaient des Peugeot. Comme Juan, cela fait 24 ans que je conduis, depuis l’obtention de mon bac en fait. J'ai même grandi dans le milieu avec une partie de ma famille qui travaillait dans l'industrie automobile, Peugeot en l’occurrence,  ce qui fait que j'ai eu l'occasion de conduire pas mal de modèle de cette marque. Je savais déjà conduire avant de prendre ma première leçon de conduite, mon père y tenait sans doute pour gagner du temps, j'avais besoin de mon permis pour mes études.


J'ai acheté ma première voiture à proximité du Kremlin Bicêtre, à Ivry exactement, je ne sais pas si Nicolas qui a eu plein de bagnoles aussi, habitait déjà le coin, c'était en 1988. Elle était classe cette voiture, c'était une 104 Z rouge corail avec des longues portées dans la calandre, je l'ai adopté de suite. C'était mon premier trajet seul au volant pour le retour vers le nord du Val d'Oise, une véritable expédition, le périph pour la première fois, l'A1, la N1, je suis rentré complétement épuisé.  Elle a duré trois ans, le temps de lui mettre un volant sport et de la prêter à ma soeur qui l'a emplafonné dans un mur. Elle m'avait promis en avoir pour un quart d'heure, elle a mis 10 mn. Cette 104 en a fait des virées, je la regrette encore parfois, rien que pour son gabarit réduit, pour pouvoir se garer dans Paris.



J'ai donc du acheter une nouvelle voiture dans l'urgence, je l'ai trouvé dans le fin fond du 78, à la campagne. L'avantage de la campagne, c'est que les autos sont souvent dans un état impeccable, cette 205 XT anthracite que j'avais déniché était comme neuve. J'ai eu l'impression de faire un bon en avant en passant avec ce modèle haut de gamme, à l'époque c'était juste en dessous de la GTi et du niveau de la 205 Rallye malgré un moteur plus mou. Elle a fait pas mal de kilomètre même si j'habitais dans le 19ème arrondissement de Paris à cette époque, je faisait beaucoup d'aller retour en banlieue voir les potes et chez mes ex-beaux parents à Sancerre. Elle a fait deux ans avant qu'un con pile devant moi pendant que je papotais pénard au volant.


Même si j'habitais Paris, je ne pouvais pas rester uniquement piéton. J'allais régulièrement en grande banlieue et je rentrais souvent tard. Mon père m'avait trouvé une belle occase par un collègue qui voulait changer de voiture rapidement, sa femme allait accoucher de plein d'enfants, ça tombait bien.  Il avait une 205 GTi noire vernie rutilante,  je l'ai acheté en deux secondes et comme c'était un collègue de mon père, la voiture était censé être en super état, elle l'était.
J'ai fait le kéké pendant deux ans, un soir de 1995 je suis rentré un peu trop rapidement dans le tunnel de la Villette et j'ai fini dans le mur après un tête-à-queue. Le kéké a été calmé.

Enfin presque, ma quatrième voiture était une 309 GTi, une vraie bombinette...et c'était aussi ma dernière de la marque qui sortait ses griffes.






20 commentaires :

  1. Ma première voiture je me la suis payée l'année de mes 18 ans. J'ai bossé juillet et août et je me suis offert ce petit bijou : http://storage.canalblog.com/32/60/570736/50286956.jpg

    Celle de la photo est tellement semblable à la mienne que j'en viens à me demander si ce n'est pas elle. Je m'en suis séparé avant de partir au service militaire, 5 ans après. De retour à la vie civile je suis passé à l'Alpine A310, une folie qui a bien failli me coûter mon permis. Heureusement, la grâce présidentielle était là. Après il y a eu une VW Golf, une Toyota Prélude 4WS (un rêve pour la conduite en ville et les créneaux), une Volvo 740 turbo intercooler, pour finir avec l'actuelle Laguna II Prestige qui partira à la fin de l'année pour une seconde carrière dans le monde brutal de l'occasion.

    Pour la prochaine, j'hésite entre plusieurs pistes. Le fun rétro avec une Triumph Spitfire MKII, la raison avec une Toyota Prius, ou le plaisir des petites sportives avec une Audi TT.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas encore à la prochaine, ça veut dire qu'il y a des sous à dépenser!

      Supprimer
    2. Ca ne m'amuse pas, pas plus que cela ne m'arrange. Seulement voilà, ma Laguna commence à me coûter cher. Le lecteur de carte qui tombe en rade, le système de refroidissement qui me lâche, etc. Elle est vieille et va finir par me coûter trop cher. Il faut donc qu'elle aille vivre sa fin de vie ailleurs. Et puis son gabarit n'est plus nécessaire. Mon berger allemand est mort, mon aînée est partie vivre sa vie. Raisons supplémentaires de changer de voiture.

      Supprimer
    3. C'est le problème des voitures qui commencent à prendre de l'âge, on hésite à réparer.

      Supprimer
  2. P.S : A mes yeux, Peugeot (comme Citroën) ça a toujours été une marque pour vieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'époque Citroën oui, Peugeot moins, les jeunes voulaient tous une GTi.

      Supprimer
  3. Oula, la 205 GTI a malheureusement été des cercueils pour leur propriétaire. Je suis heureux que ta tête soit plus dure que le tunnel.

    RépondreSupprimer
  4. Aie, un mythe tombe : tu ne roules pas en grosse américaine ?
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma quatrième a failli être une Camaro.

      Supprimer
  5. Ahahah!!! Une 104 avec un volant sport!!! La classe!
    Ton billet m'a bien fait rire!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai gagné 15 cm au diamètre avec ce volant, c'était mieux pour passer les jambes!

      Supprimer
  6. T'as planté toutes tes pigeot quoi ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas la dernière, je l'ai revendu vite fait chez un préparateur auto qui lui-même revendait des pièces détachées.

      Supprimer
  7. Paraît que chez pigeot, ils filaient "le chien qui remue la tête" en option ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis donc fait avoir, je ne l'ai jamais eu!

      Supprimer
  8. La 205 Peugeot me laisse un excellent souvenir. Jamais vu une voiture dans un si pitoyable état qui fonctionnait aussi bien.

    RépondreSupprimer
  9. Ah moi je roule toujours en Peugeot ! Et c'est vrai que la 309 GTI, c'est génial ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était sympa, légère donc avec un rapport poids/puissance excellent, on s'amusait bien.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons