samedi 8 janvier 2011

Quinze années de vide



Cela fait aujourd'hui 15 ans (*) que Francois Mitterand est mort, je ne vais pas m'attendrir plus que ça puisque la politique et moi ont souvent fait deux et encore je retiens un quand j'en ai vraiment rien à battre et pourtant.
J'ai grandi dans un environnement classé à droite et j'avais 12 ans en 1981, comme beaucoup de gamins, j'écoutais mes parents quand, devant la télé aux infos, ils critiquaient la gauche et la possible élection de leur leader Mitterrand, je ne comprenais pas tout mais pour moi il était normal d'être de droite, notion que je comprenais pas toujours mais bon.
Le jour de l'élection, je me rappelle qu'en direct le visage du candidat Mitterrand s'affichait et c'était le désastre à la maison, je fus obligé d'aller voir mon lit plus tôt que prévu, école mais surtout déception des parents oblige.
Les fenêtres de la maison était ouvertes et je me souviens des klaxons qui sonnaient dehors comme une victoire de coupe du monde. Du haut de mes 12 ans j'ai trouvé cela étrange, je me suis posé la question: pourquoi les voisins étaient-ils si content?
Et je suis retourné à l'école le lendemain, tout avait changé, les enfants de votant socialistes étaient heureux, les enfants de votant de droite tiraient la tronche. Je crois que ce genre de situation n'existe plus maintenant, en 1981, il n'y avait pas tant de loisirs comme maintenant et on écoutait beaucoup plus ses parents.
Toujours est-il que le plus grand bonheur pour moi à cette époque a été la création des radios libres et la "libéralisation" de la musique a eu un effet inimaginable sur moi, je les ai toutes écouté, Radio 7, R espace, les début d'NRJ et même Sky Rock, ces deux dernières étaient bien rock au début. Et qui se souvient de l'émission Babebibobu dans les années 80 avec De Caunes et Karl Zéro sur RFM, une émission impossible aujourd'hui.
Comme le dit Elmone sur son blog, les premières années, quel festival!
Mes parents, quoiqu'ils en disent, ont vécu une belle période et puis je grandissais.
Toujours sous Mitterrand, la cohabitation, on croyait à l'époque vivre le pire, j'étais au lycée, la loi Devaquet en 1986 et les premières manifestations étudiantes, Pasqua et sa mafia jusqu'en 1988.
Et puis finalement il sera réélu en 1988 devant le looser Chirac parce que finalement les gens le préféraient face à la clique du RPR, et puis depuis 1981, beaucoup d'acquis sociaux ont été obtenus comme la 5 ème semaine de congés et les 39 heures, les gens n'ont pas craché dessus.
Quoiqu'on en dise, Mitterrand restera pour l'instant le président qui a le plus marqué la politique et surtout le dernier à faire respecter la politique, ni Chirac malgré sa bonhomie apparente mais ses amis de la mafia gaulliste, ni Sarkozy avec son amateurisme dangereux ne lui arriveront à la cheville.
Sur que Mitterrand a vécu beaucoup d'affaires malsaines mais les gens étaient heureux, aujourd'hui plus rien n'est pareil, de la fête de la musique aux festivités de la fin d'année, la France est triste.
Alors oui je garde un bon souvenir malgré tout d'une période qui n'était pas parfaite mais qui n'a rien a voir avec aujourd'hui.
Et aujourd'hui cela fait 15 ans qu'il est mort, 15 ans de vide, quinze ans d'évolution technologique et de soit disant liberté mais dicté par le pognon.
En 15 ans je n'ai entendu aucune amélioration dans le monde du travail et il n'existe aucune liberté supplémentaire mais que de la création de besoin payant.
En 15 ans, nous sommes passé d'un président cultivé et lettré à un président presque analphabète en passant par un président qui n’aimait que tâter le cul des vaches.
Oui globalement, je garde un bon souvenir de Francois Mitterand.

(*) [édit] Lapsus involontaire, j'avais écrit "c'est aujourd'hui que".

4 commentaires :

  1. Je n'avais pas vu qu'avant ces 15 ans de rien, nous avions eu 14 ans de francs progrès...

    Enfin, je me languis de voir ce que l'histoire dira de Sarkozy. Ou plutôt ce que nous, qui l'avons vécu, en dirons... (si Royal est élue présidente, peut être regretterions nous cette époque qui sait ?)

    Bon weekend

    RépondreSupprimer
  2. Franc progrès, je ne sais pas mais une agréable sensation de liberté oui.
    Nous sommes, toi et moi, d'une génération qui est passée de rien à tout en quelques années, du post année 68 coincé aux années 80 fête de la musique, nos parents ne regrettent pas cette période avec le recul. Rien n'est plus triste que notre période actuelle avec Sarkozy ou comme toi tu le dis, même les classes moyennes sombrent, ce qui n'était pas le cas avant.

    RépondreSupprimer
  3. D'ici le 10 mai, on lira beaucoup de beaux billets comme le tien. Et forcément comme je le ferai sûrement on comparera les époques Mitterrand, Chirac, et surtout celle de Sarkozy.
    La vache, la claque que l'on va prendre.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, beau billet ! Il a fait bouger la France.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons