vendredi 13 mars 2015

Des paroles et des baffes



Hier soir, pendant que l'ancien président dissertait sur la cravate de Macron devant un public du 3ème âge aux anges lors du Sarkozy Comedy Show, Emmanuel Macron passait son oral de fin premier semestre devant des personnalités politiques, syndicalistes et suce-boules sur la 2 dans "Des paroles et des actes".
Je ne connaissais pas particulièrement Macron à part le fait qu'il présente bien, qu'il est toujours propre sur lui et qu'il traine une réputation de raclure de banquier, j'ai donc regardé l'émission même si son concept de temps de parole limité et la tronche de cake de Pujadas  ne me plaisent pas.
Du coup je ne sais pas si c'est ce concept qui en est la cause mais j'ai vu des face à face qui ressemblaient plus à de la téléréalité qu'à un vrai débat politique, chaque intervenant se pressant pour donner des coups dans son laps de temps.
Le premier des bourreaux était Philippe Martinez, nouveau secrétaire général de la CGT et compagnon de révolution. Comme prévu Martinez a cogné sur le capital et n'a pas changé avec le temps. Et comme d'habitude on doute de l’intérêt de ce face à face puisqu'un ministre de l'économie et un syndicaliste communiste ne seront jamais d'accord sur un plateau de la télévision.
Le deuxième était Benoist Apparu, fidèle à la posture de l'UMP, d'office contre le gouvernement même cette loi Macron aurait pu être de droite et Macron de gauche.
Ensuite nous avons eu le suce-boule du Medef, François Lenglet, qui n'a que les 35 heures et les charges patronales à la bouche, sujet qui intéresse et qui est considéré comme un problème par 0,1% des français et qui roulent dans des grosses voitures allemandes.
Et comme bouquet final, la tête à claques Florian Philippot est venu avec sa propagande économique de science-fiction et ses vannes de beauf titiller Macron. Et il m'a fait plaisir le petit banquier puisque Philippot (de chambre) qui avait sorti ses petits muscles s'est pris une bonne branlée en direct par notre ministre de l'Economie.

"Vous n'aimez pas la France, vous aimez le déclin de la France", Emmanuel Macron avait résumé le programme politique du FN en une phrase.


10 commentaires :

  1. J'ai éteins avant la raclure du FN.
    Aucun intérêt si ce n'est ce brillant ministre qui parle bien. A sa place j'enverrai des fleurs à Saint-Cricq.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais du l'écouter le Philippot, c'est toujours intéressant.

      Supprimer
  2. "Et comme d'habitude on doute de l’intérêt de ce face à face puisqu'un ministre de l'économie et un syndicaliste communiste ne seront jamais d'accord sur un plateau de la télévision."

    Alors qu'en coulisse, depuis 60 ans, ils s'accordent parfaitement pour voler un maximum d'argent dans les poches des salariés/contribuables/citoyens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. me fais pas rire , j'ai les lèvres gercées

      Supprimer
    2. Ouais le raccourci est grossier.

      Supprimer
    3. Pourquoi depuis 60 ans ? On pourrait avoir des infos historiques sur ces voleurs qui se mettent d'accord pour spolier les contribuables citoyens ?

      Supprimer
    4. C'est assez simple : Les syndicats, avec la bénédiction des grands patrons et des politiques se financent très largement en allant puiser, en détournant l'argent de la formation professionnelle et du le 1% logement. Il y a des dizaines de livres et d'articles, souvent écrit par des syndicalistes écœurés de ces pratiques.

      Les bureaux des juges sont remplis de ces affaires qui, comme par hasard, sont toujours très très longues à être instruites...

      Le gouvernement à fait voter, en catimini, un prélèvement obligatoire sur tous les salaires pour financer les syndicats.

      Les syndicats ont depuis 60 ans, environs 10 fois moins de syndiqués mais 10 fois plus de permanents et des budgets qui ne font que grossir... Vous expliquez ça comment ??

      Et je vous rappelle enfin la lourde condamnation de la CGT (http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-la-cgt-d-edf-lourdement-condamnee-21-10-2014-1874245_2428.php).

      Tout ça est parfaitement cohérent. Syndicalistes ou politiques, c'est la même oligarchie.

      Supprimer
  3. Philipot s'est pris une branlée et Macro a été bon. Y a de quoi avoir les boules à droite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout après avoir vu l'extrait de la prestation de Sarkozy en meeting, la honte.

      Supprimer
    2. Evidemment completement d'accord, je suis triste pour ceux qui ne le voient pas et malheureusement ils sont nombreux

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons