L'émotion de Nadine


Après une soirée de festivité au pot de départ à la retraite de Nicolas Sarkozy, Nadine Morano, les joues rosies par les bulles de champagne et la chaleur niçoise, revient avec émotion et nostalgie sur le quinquennat de son ancien et regretté leader minimo, même si elle est un peu vache avec les prétendants à sa succession, l'hyper-actif Copé et François Droopy Fillon.  C'est beau comme un roman d'Anne Golon, j'en ai encore la larme à l'oeil.

"Personne à l'UMP n'a la stature de Nicolas Sarkozy" rappelle-t-elle la boule de l'émotion de la gorge.

Le secret de sa stature était finalement assez simple mais la magie fonctionne toujours à l'UMP, visiblement.


Commentaires

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Posts les plus consultés de ce blog

100 km à la ronde

La machine à faire des rébus

Manche à couilles