lundi 4 octobre 2010

C'est pas physique, c'est électrique



Le Mondial de l'Auto a commencé en grande pompe vendredi pour les VIP et les professionnels de l'auto et samedi pour les futurs clients prêts à s'endetter. Mais moi je ne sais pas encore si je vais y aller...
Cette année le salon se met au vert et toutes les marques nous proposent des automobiles électriques, soit en concept-car soit quasiment déjà parées pour la grande série et la vente au public, du moins en principe. Les marques généralistes aiment bien faire dans le correct et le propre alors là on fait dans l'électrique.
J'avoue rester dubitatif quand j'entends monsieur Borloo annoncer qu'en 3 ans le parc pourrait monter à 6-7% de voitures électrique et 20 à 25% en 2020, une véritable invasion. 2020 c'est demain et jusqu'à maintenant les ventes de ce genre de véhicule n'ont jamais réussi à décoller et à part pour des flottes d'entreprises, je ne vois pas le particulier dépenser une fortune pour ce qui est pour l'instant un gadget. Pour info, les véhicules de pros, de flottes et de locations représentent environ 40% des ventes.
Les contraintes sont encore trop nombreuses pour rouler tous les jours, la faible autonomie qui peut s'aggraver l'hiver avec en route le chauffage, les essuies glaces et la radio à fond. Le rechargement? Renault annonce 3h30 sur la prise 220v de la maison pour le scooter à quatre roues Twizy, autrement dit il ne faut pas oublier de charger le soir avant de se coucher. Peugeot précise pour sa Ion que le chargement se fera sur une borne spécifique avec des temps de chargement variable si on ne charge que 50%, 80 % et 100%, un vrai sac de noeuds. Mais le pire c'est les deux constructeurs n'ont pas choisi le même standard, Renault est parti sur de l'alternatif et Peugeot sur du continu, si je comprends bien, le type qui change de marque doit aussi changer son installation électrique.
Sans compter le prix annoncé de la Ion, 35000 euros pour un pot de yaourt. Borloo va devoir faire les gros yeux à la Poste et à EDF pour les écouler et les tester sur du long terme.
Et c'est tant mieux, je n'ai pas envie de faire mon bobo et d'être le premier à rouler électrique. Par contre j'espère que toutes ces autos qui seront sur le marché en 2020 ne vont pas être rechargées en même temps parce que je sens qu'on n'a pas fini d'avoir des coupures de courant les soirs d'hiver. Selon le président du Réseau de transport d’électricité , il ne faut pas s'inquiéter, il parait que cela va équilibrer le réseau aux heures creuses. Mouais.
Ça va quand même devenir tristounet l'automobile surtout pour les passionnés de belles mécaniques, comme moi par exemple.


[Dessin]

2 commentaires :

  1. les industriels ne se lanceront jamais dans une perspective électrique car elle sous-entend un élargissement du parc nucléaire mondial. Les otages du Niger sont là pour nous rappeler que la partie va être autrement plus compliquée à jouer vu le rareté de la matière première. L'électrique c'est du pipeau pour après-midi grenelle du thé et de biscuits secs pour bobos à la Jouanneau et Hulot.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'arrive déjà pas à comprendre comment fait-on pour être parfois en pénurie d'électricité alors que nous avons le pays le plus nucléarisé du monde.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons