lundi 18 février 2013

Le cheval, recette simple

Tiercé magazine

Je reste dubitatif ce lundi matin devant cet imbitable circuit  de fabrication de plats surgelés prêts à être consommés devant des émissions de variétés du groupe M6. C'est pourtant simple de manger correctement de la viande de cheval, souvenez-vous de cette très bonne recette de Pierre Troisgros.

 Pour bien réussir le cheval Melba , prenez un cheval. Un beau cheval. Le poil doit être lisse, c’est un signe de bonne santé. L’oeil doit être vif, éveillé, et on doit y sentir ce regard indéfinissable, plein de tendresse débordante et de confiance éperdue dans l’homme dont ces cons d’animaux ne se départissent habituellement qu’aux portes des abattoirs. Donc, prenez un cheval. Comptez environ 800 kg pour 1 200 personnes. Pendant qu’il cherche à enfouir son museau dans votre cou pour un câlin, foutez-y un coup de burin dans la gueule. Attention! Sans le tuer complètement : le cheval, c’est comme le homard ou le bébé phoque, faut les cuire vivants, pour le jus c’est meilleur! Bon. Réservez les os et les intestins pour le Tiers Monde. Débarrassez ensuite la volaille de ses poils, crinière, et de tous les parasites qui y pullulent, poux, puces, jockeys, etc…

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons