2012, on en était où déjà?



Bon voilà c'est terminé. Le spectacle était un peu long, plus de 30 heures non stop, je n'ai plus la patience mais l'histoire était prenante quand même. De l'action, de la violence, du suspense, une fin en apothéose et des acteurs politiques au top de leur forme. C'était bien.
Je n'ai pas retenu tous les noms au générique, il semblerait qu'il manquait du monde du coté de la police, mais j'ai apprécié les jeux d'acteur du président Sarkodroopy et de son bras droit Copé, excellent dans le dramatique, l'émotion et le solennelle, On retiendra plus de 30 heures de live in Toulouse sur toutes les chaînes de télé et du coup l'absence totale de campagne présidentielle pendant ce festival. Maintenant, messieurs du gouvernement, il serait temps de cesser de vous gargariser, la foire est finie et au lieu de pondre des lois pendant le journal télévisé et de prendre des mesures dans l'urgence présentez plutôt votre bilan foireux de cinq ans de présidence UMP.
On en était là avant les événements, faudrait voir à ne pas nous la faire à l'envers.

Commentaires

  1. NS ou l’envie de perdre : en une seule annonce ridicule le sortant met à néant sa séquence présidentielle après tueries.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Posts les plus consultés de ce blog

La machine à faire des rébus

100 km à la ronde

Merci Anne pour ce moment